Anaïs Mitchell

Hadestown

cover.jpg
Ryko
Sortie : Avril 2010

Hadès, Orphée, Perséphone, Eurydice et Hermès… Dans cette vieille ville d’Hadès, la reine de l’underground et les amoureux séparés se retrouvent enfermés. On nous parle de murs, d’amour et de mort.

L’album Hadestown (sous-titré “Folk Opera”) de la chanteuse/songwriter de Montpelier dans le Vermont (USA), Anaïs Mitchell, est une belle réussite.
Des choeurs, des solos, des dialogues, du tragique rock’n roll.
Une histoire solide et très bien (ré)inventée, des voix langoureuses ou graves, nous raconte encore cette vieille histoire de l’amour et de la mort.
Pour qui sommes nous prêt à traverser le Styx et affronter la dernière des geôles, celle dont on ne revient pas?
Pour quelle femme, pour quel homme ?
Un moment vraiment solide, comme lorsqu’on va à l’opéra, se perdre dans les décors baroques des balcons et des loges, les yeux et l’âme fascinés par ce qui, sur la scène, se joue pour nous.


wallpaper-1019588
Noémi Büchi
wallpaper-1019588
Francis Gri
wallpaper-1019588
Un Caddie Renversé dans l’Herbe
wallpaper-1019588
J.wlsn