Brass Against the Machine - Killing in the Name

Brass Against the Machine - Killing in the Name

C'est l'histoire de six lignes. Six petites lignes et seize fois le même juron pour la version non censurée. Un hurlement. Une tirade en forme d'insulte lancée contre les maladies de la société américaine.

La maladie principale, c'est le racisme et c'est la multiplication des actes racistes au sein de la police qui est à la base de Killing In The Name, titre emblématique des Californiens de Rage Against The Machine.

Rap et metal obligent, ces lignes sont répétées sauvagement, directement, hypnotiquement, comme autant de slogans. Le premier couplet , Some of those that work forces, are the same that burn crosses, est déjà sans appel : ceux qui sont de côté de la force, de la loi, sont les mêmes qui brûlent des croix.

Pour le second couplet, on remet une louche : the chosen whites, ce sont les blancs élus. Et ils ont tous les droits, dont celui de tuer, puisqu'ils portent un badge. Une situation injuste qui n'appelle qu'une seule réaction : l'insoumission.


wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOURS 3 & 4: «On va se permettre d’être scrap»
wallpaper-1019588
Petite-Vallée 2018 JOUR 2: des gens qui vont ben pis qui chantent des chansons de gens qui vont pas ben
wallpaper-1019588
Santa Teresa 2018 jour 1 : Code F débarque en campagne
wallpaper-1019588
[ENTREVUE] Jay Scøtt : Du rap plein la frange
wallpaper-1019588
Madonna revient. Que penser de Madame X, son nouvel album ?
wallpaper-1019588
Jade bird – jade bird
wallpaper-1019588
Francouvertes 2019, demi-finale, JOUR 3: Alex Burger, P’tit Belliveau et O.G.B en finale
wallpaper-1019588
Francouvertes 2019, demi-finale, JOUR 2: le Dalaï-Lama, l’ambulancier et la twerkeuse