Ruby My Dear

Ruby My Dear

Brame

(Prspct.)

Julien Chastagnol aka Ruby My Dear a du tomber dans un bain de dessins animés en mode fragmenté sur son écran télé, à l’image de son univers brinquebalant et chaotique, fait d’explosions et de samples disséminés aux quatre coins de ses compositions, conviant cartoons, fêtes foraines, jazz, classique… à venir faire la fête du coté de chez lui en mode pogo à gogo.

Dans la lignée d’Igorrr, compagnon de route que l’on retrouve en invité sur Brame, Ruby My Dear développe un monde qui lui est propre, nourri de références cartoonesques version torturée au chalumeau, où les beats enflammés perforent sol et plafond, tétanisent muscles et cerveau.

Brame est une oeuvre jouissive de par son attitude résolument fun et déglinguée, qui entaille nos tympans avec un malin sadisme sous des airs de Satanas et Diabolo gonflés au speedball. Ne cherchez pas à fuir ses rythmiques furibondes et ses mélodies endiablées, elles finiront toujours par vous rattraper et vous enfoncer avec le sourire, un clou de 20 centimètres dans le crâne, avant de vous achever à coups de kalashnikov chargés de pulsions psychédéliques hardcore, et de vous asséner un gros coup de matraque entre les gencives. Vital.

Roland Torres 

Sites : soundcloud.com/dearmyruby / rubymydear.bandcamp.com

Ruby My Dear


wallpaper-1019588
Le temps d’un brunch avec San James
wallpaper-1019588
Adulte contemporain avec Dan Bigras
wallpaper-1019588
Fiesta et psychédélisme nocture à Québec
wallpaper-1019588
Santa Teresa 2018 jour 1 : Code F débarque en campagne
wallpaper-1019588
Santa Teresa 2018 jour 3 : Lil’ émeute
wallpaper-1019588
Santa Teresa 2018 jour 2 : les pieds mouillés par la bière
wallpaper-1019588
Avoir 30 ans en même temps que GrimSkunk, une entrevue comme en 1988
wallpaper-1019588
Santa Teresa 2018 jour 1 : Code F débarque en campagne