Frankenstein – no one is innocent

FRANKENSTEIN – NO ONE IS INNOCENT

Ils sont énervés, politiques et électriques. No One Is Innocent est de retour avec le puisant Frankenstein. Flash.

Dire qu’ils sont énervés est un euphémisme. Et en même temps, on ne s’attend à rien de moins de la part du groupe de rock-fusion français. À la gloire du marché, Hold-up au nom du peuple ou What The Fuck sont de bons exemples de cette énergie dévastatrice au service du message autant que de la musique. Avec des riffs à tomber, tantôt stoner, tantôt punk, on a de quoi faire. Si on aime moins Mad King, on apprécie quand même son ambiance plus posée qui nous change un peu. En finissant avec une reprise de Paranoid, l’album se clôt avec justesse, sans jamais perdre de vue ni le fond ni la forme. Pour les amateurs de rock vénère, il ne fait aucun doute que Frankenstein saura remplir le contrat.

En écoute : Ali (King of the Ring)


wallpaper-1019588
Le temps d’un brunch avec San James
wallpaper-1019588
Le buffet : Dany Placard dans sa boisson mauve
wallpaper-1019588
[PRIMEUR] VIDÉOCLIP Love & Hate de La Carabine
wallpaper-1019588
Alex Burger : le blues du gros bon sens
wallpaper-1019588
Black honey – black honey
wallpaper-1019588
Bit-Tuner
wallpaper-1019588
A field of joy – rivières
wallpaper-1019588
Yves Tumor