Bernard Grancher

Bernard Grancher

Pleurs Magnétiques

(Da ! Heard It Records)

J’ai une petite faiblesse depuis quelques années, pour le travail de Bernard Grancher et son univers dada-post-punk aux expérimentations radicalistes et à la sauvagerie sophistiquée.

Avec Pleurs Magnétiques, il continue de nous enchainer à des structures construites à coups de larmoiements électroniques, de noise mouvante et de phrasés équilibristes. L’esprit de The Residents n’est jamais très loin, de par son approche singulière et son jusqu’au boutisme habité de poésie torsadée, de guitares malades et d’effluves industrielles surgies d’un espace enrobé de convulsions en décrépitude.

Bernard Grancher est un artisan qui met toute sa personnalité à l’intérieur de sa création, nourrie de vague à l’âme et de noirceur grinçante, de surréalisme existentialiste et de beauté corrosive. Pleurs Magnétiques est une succession de litanies dangereuses posées au bord d’un gouffre sans fond aux échos romantiques. C’est sombre, aride et d’un magnétisme hypnotique. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site : gbbgarkestra.bandcamp.com

Bernard Grancher


wallpaper-1019588
Karl Marx’s 200th!
wallpaper-1019588
Jackson MacIntosh se la joue Cohen à la Sala
wallpaper-1019588
[ENTREVUE] Jay Scøtt : Du rap plein la frange
wallpaper-1019588
Francouvertes 2018 : 10 questions absurdes à LaF
wallpaper-1019588
Enfant lune – gringe
wallpaper-1019588
Le buffet: Salomé Leclerc et un pique-nique printanier
wallpaper-1019588
Bliss Signal
wallpaper-1019588
Bonaventure