Acoustic Cover

Acoustic Cover

Du point de vue contextuel, Thunderstruck sort à un moment crucial pour AC/DC. Les rumeurs de séparation vont bon train entre la cure de désintoxication à l'alcool de Malcolm en 1988, le divorce de Brian en 1989-1990, (qui l'écartera du rôle de co-parolier), le départ (volontaire ou non) de Simon Wright - remplacé par l'immense Chris Slade (même s'il n'a pas le swing de Phil Rudd) - et une série d'échecs commerciaux et/ou qualitatifs. En tant que premier single, Thunderstruck devait marcher. Elle fut un énorme succès radiophonique et d'estime.

Véritablement taillée pour les stade, Thunderstruck prend une dimension inimaginable en concert, le public hurlant des "Thunder" qui parcours l'échine et résonnent dans tous le stade.

La recette de Thunderstruck ressemble à celle de la plupart des hits du groupe de hard rock australien : un riff efficace couplé à une énergie démentielle. Côté paroles, le groupe avoue n'avoir pas cherché beaucoup plus loin: "On avait juste à trouver un bon titre... Finalement, on a trouvé cette idée de tonnerre et ça sonnait vachement bien dessus". Une preuve que quand le tonnerre gronde, plus besoin de beaucoup de mots...


wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOUR 1: des jeunes fous dans un méchoui
wallpaper-1019588
Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac
wallpaper-1019588
Alex Burger : le blues du gros bon sens
wallpaper-1019588
Le buffet: Fouki dans les herbes fraîches
wallpaper-1019588
LUNES: Découvertes et redécouvertes
wallpaper-1019588
Mon héroïne – kyrie kristmanson
wallpaper-1019588
Sélection saint valentin
wallpaper-1019588
9T Antiope