Cadillac – originul

CADILLAC – ORIGINUL

Parlons peu, parlons bien, voici un flash sur Originul, le premier album de Cadillac.

Son concept Originul est pour le moins original. Mi-rap mi-chant, c’est avec un flow agressif, à la limite du cri rageur, que Cadillac délivre des textes aux métaphores lyriques et aux rythmes parfois poétiques, parfois catatoniques, voire épileptiques et sans doute chaotiques mais jamais sans problématiques. Même si on ne sait pas trop où il veut nous emmener on le laisse nous y guider comme dans un couloir interminable où les mots accrochés aux murs ne sont que prétextes aux reflets et aux jeux. Si sa musique peut paraître perchée et expérimentale, notamment avec X qui dure 24 minutes, elle est aussi pleine de rage et de ferveur comme le montre Game Over, originalement bouillonnant pour un titre parlant de la mort. Si on ne peut pas l’écouter tous les jours, il fallait au moins qu’on en parle pour son individualité et son piquant.

En écoute : Game Over


wallpaper-1019588
Jackson MacIntosh se la joue Cohen à la Sala
wallpaper-1019588
Le buffet: Marie Claudel et la nourriture bonne pour la vue
wallpaper-1019588
Petite-Vallée 2018 JOUR 2: des gens qui vont ben pis qui chantent des chansons de gens qui vont pas ben
wallpaper-1019588
Karl Marx’s 200th!
wallpaper-1019588
Ma chair, mon sang – mo cushle
wallpaper-1019588
Francouvertes 2019, soir 5: du rap gentil pour Fanny
wallpaper-1019588
Matmos
wallpaper-1019588
Richard Andrews