Surachai

Surachai

Come, Deathless

(BL_K Noise)

Le nouvel opus de Surachai, Come, Deathless, est une odyssée dans les arcanes d’un black IDM gorgé de pulsations brulantes et de tornades brumeuses dans des contrées fantastiques aux constructions brinquebalantes, érigées vers des cieux menaçants.

Surachai est l’artisan de titres redoutables, plantant leurs racines dans une expérimentation viscérale qui doit autant à Autechre qu’à Prurient. Les atmosphères se font inquiétantes même lorsqu’elles se débarrassent des rythmiques pour prendre une tournure plus ambient.

Les infrabasses conçues comme des armes de combat, viennent percuter nos neurones et notre plexus avec une fureur frénétique, ne baissant les bras que pour dégainer des balles de beats explosant dans un espace à l’acidité dévorante. Pour peaufiner le tout, Surachai s’est adjoint les services de Aaron Harris (batteur d’Isis) et de Joey Karam (clavier de The Locust), histoire de flouter un peu plus la jonction entre metal et experimental, agrémenté de noise visqueuse et field recordings suintants. Une grosse claque !

Roland Torres   

Site : surachai.bandcamp.com

Surachai


wallpaper-1019588
[PRIMEUR] Beat Sexü présente la toune «Seulement si tu veux»
wallpaper-1019588
Si j’étais une femme contemporaine, je voudrais être Poulin
wallpaper-1019588
June and the Jones nous fait danser sur la lune avec Dancing On The Moon
wallpaper-1019588
Lary Kidd: Vin nature, Belle Gueule et MD