Angèle évangélise Montréal

Le public du MTelus a eu droit à un véritable danceparty dimanche soir lors du concert d’Angèle, avec en première partie Eli Rose, dans le cadre des Francofolies de Montréal qui affichait complet.

La chanteuse pop montréalaise Eli Rose ouvre le bal de la soirée, accompagnée d’un claviériste et d’un percussionniste. «Je suis honorée de faire la première partie d’Angèle», exprime-t-elle tout sourire. Celle qui n’a que trois chansons disponibles sur les plateformes sortira un album à l’automne. «C’est ma première fois au Métropolis», admet-elle en oubliant le nouveau nom de marde de la salle.

Angèle évangélise MontréalÉli Rose sortira un album cet automne/Photo: Naomie Gelper

«Êtes-vous excités de voir Angèle, demande-t-elle à la foule en délire. Elle est juste à côté, alors faisons du bruit pour elle!». Eli Rose réussit à remplir son rôle de hypegirl, car après 30 minutes le public est réchauffé et impatient de voir entrer sur scène l’acte principal.

Pendant les 15 minutes d’entracte, plus personne ne tient en place. Ça pousse et il fait chaud.

«Eh bien! Les Québécois savent se tenir dans le métro, mais pas dans les spectacles», déplore un Français à côté de moi… Il ne se doute pas que le public se compose à au moins 50% de ses compatriotes? Il le réalise lorsque L’aventurier d’Indochine retentit et que tout le monde connait les paroles…

Les lumières s’éteignent et un claviériste monte sur scène. Après un court interlude instrumental, les premières notes de La Thune d’Angèle se font entendre et la chanteuse belge apparaît.

«Je suis contente d’être là, s’exclame-t-elle. J’espère que vous êtes chauds Montréal!» Celle qui en est à sa deuxième présence aux Francos de Montréal, semble déjà avoir un public fidèle outre-mer. Elle ne cache pas sa joie d’être là.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1036-533x400.jpg.C’est la deuxième fois qu’Angèle est en spectacle à Montréal/Photo: Naomie Gelper

«Pour commencer, on va commencer par le commencement», dit-elle avant d’interpréter son tout premier single La loi de Murphy. Angèle enchaîne les chansons de son album Brol en alternant entre les mouvements de danse et les notes de piano. Certaines chansons comme Jalousie présentent une chorégraphie dynamique avec quatre autres danseuses, alors que certains titres plus doux comme Nombreux laissent place à une Angèle seule au clavier.

La chanteuse se permet même d’interpréter des reprises de Françoise Hardy et Pauline Croze. Le public reste attentif du début à la fin. Malgré l’absence de son frère Roméo Elvis lors la célèbre chanson Tout oublier, Angèle fait danser et sauter la foule. Elle reste impeccable vocalement tout en débordant d’énergie dans ses mouvements. Pour Flou, elle troque même le piano pour un soundboard.

En rappel, la Belge termine seule sur scène au piano. Elle laisse le public sur la chanson J’ai vu qui figure sur l’album de son grand frère Morale 2.

«Montréal, ce n’est pas la dernière fois que je viens ici», confie-t-elle. En effet, Angèle apprend à ses fans qu’elle sera de retour au Centre Bell le 13 décembre. Ceux et celles qui n’ont pas eu la chance d’avoir un billet pourront donc se reprendre et danser aux sons pop de l’album Brol, mais il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année.

Angèle évangélise MontréalAngèle/Photo: Naomie Gelper

wallpaper-1019588
Trafic – gaëtan roussel
wallpaper-1019588
Horla
wallpaper-1019588
Michael Cutting
wallpaper-1019588
Erkki Veltheim
wallpaper-1019588
Ensemble neoN