Yair Etziony

Yair Etziony

Ingress

(False Industries)

Que restera-t-il de notre civilisation, une fois qu’elle aura disparu de la surface de la terre ? Des bribes de bandes et d’enregistrements, des habitations recouvertes de végétation mutante, les ruines de notre intelligence ?

Avec Ingress, Yair Etziony, semble poser les bases d’un après, fait de désolation et de paysages dévastés, de débris recouverts d’une froideur glaciale, monde post-apocalyptique à l’atmosphère suintante aux zones climatiques bercées par des vents chargés de poussière et d’inhospitalité, où la grandeur se voit prendre des allures de vagues synthétiques.

Yair Etziony compose la musique de lendemains pas si lointains, traces d’une existence en passe de devenir de vagues souvenirs, atmosphères aériennes constituées d’ombres rampantes et de lumières blafardes, de peurs enfouies et de noirceur purifiée. Remarquable.

Roland Torres 

Yair Etziony


wallpaper-1019588
Raime
wallpaper-1019588
DesBouleaux Fest: Coups de soleil et métal à Mirabel
wallpaper-1019588
Jackson MacIntosh se la joue Cohen à la Sala
wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOUR 1: des jeunes fous dans un méchoui
wallpaper-1019588
Tu pensais que c’tait LIT, mais c’tait (pas) si LIT
wallpaper-1019588
Le buffet: Jérôme 50 mange des s’mores
wallpaper-1019588
Après le beau temps, la pluie au Pied-du-Courant
wallpaper-1019588
Kara Marni, perle du R & B anglais, à découvrir avec Opposite