La Caravane Passe

Ahora in da Futur

lacaravanepasse.jpg
Makasound
Sortie : Mai 2010

La Caravane Passe et n’en finit pas de passer, avec son cortège de musique bariolée, faite de cuivres et rythmes dansants. Avec leur patchwork linguistique et leur joie de vivre communicative, ’sûr que les
Gogol Bordello français ne nous font pas de la zik de narvalo.

Formé autour de Toma Feterman et d’Olivier Llugany, La Caravane Passe se veut un groupe mi-gitan, mi-français, mi-balkanique, mi-tsigane, et 100% festif. Car la Caravane aime la noce, la véritable, pas celle où on se barbe et s’humilie dans une chenille. Parce que le Vrai-Faux Mariage, c’est le concept arrosé de vodka que la bande a tant de fois joué au Lavoir Moderne et au Cabaret Sauvage au cours de ces dernières années.
Et puis, la Caravane, c’est aussi un langage, de l’argot parigot mêlé à des vocables pas-de-chez-nous. Des textes michto posés sur une musique aussi indéfinissable que de l’électro-ska-flamenco.
Avec en prime, des guests pas dégueu comme Erwan Seguillon de Java, le très respectable Rachid Taha, la jeune chanteuse hongroise, Erika Serre, et la fanfare française de Ziveli Orkestar.
Sur le papier, c’est super sympa, mais sur le disque, Ahora in da Futur, c’est quand même peu
trop inégal.
On adorera “Babakool Babushka” pour son refrain entraînant, “Zinzin moretto” pour ses paroles imagées, “Perdu ta langue” parce qu’il y a Rachid, ou encore “Bulibasha” parce qu’on sait même pas de quoi ça parle et qu’il y a une belle partition de trompette.
À l’inverse, des titres comme “Like a sextoy” ou “Moustache on the stage” sont certes drôles mais leurs rythmiques binaires sont rapidement saoulantes.
On notera deux presque-reprises : “Paint Him Black” et “One Kolo beyond”, également plaisantes mais qui mériterait d’être savourées en live.
Car, ne nous y trompons pas, La Caravane Passe, c’est de la musique tellement vivante qu’elle se doit d’être appréciée sur en salle de concert. Sur CD, il manque ce petit quelque chose, comme un poulet indien sans la sauce massala… Et puis, c’est un peu le principe de la fête : ça ne se fait pas tout seul devant sa platine.
Donc, la prochaîne fois que La Caravane stoppera ses roues à coté de chez vous, vous savez que vous êtes ardemment invités à monter dedans.


wallpaper-1019588
Noémi Büchi
wallpaper-1019588
Francis Gri
wallpaper-1019588
Un Caddie Renversé dans l’Herbe
wallpaper-1019588
J.wlsn