Parlons sauce et sens avec un membre du Vent du Nord

Olivier Demers, violoniste dans Le Vent du Nord me partage sa passion comme rarement on m’a partagé une passion. Lors de cette entrevue tempétueuse (c’était la première tempête de la saison), j’ai décidé de faire allusion aux sauces Knorr. Pourquoi me direz vous? Voici pourquoi:

Parlons sauce et sens avec un membre du Vent du Nord

Un beau jeu de mot / Photo: Marielle Normandin Pageau

Je lui montre cette photo et à lui de me montrer celle-là:

Parlons sauce et sens avec un membre du Vent du Nord

Hihi / Photo: Olivier Demers

Avec cette explication:

«Lors d’un show au nom de Solo au Danemark, il y avait cette marque de frite… J’ai donc modifié l’image pour que ça fitte avec notre show.»

«Bon ben cool on va bien s’entendre» – moi

Parmi les choix suivants, quelle sauce préfères-tu et pourquoi? Tu peux faire des liens avec ta vie et tes valeurs, etc. Toutes disponibles chez Knorr.

a) sauce béchamel

b) sauce hollandaise

c) sauce aux champignons

d) sauce au poivre à la crème fraîche

e) sauce au poivre (semble être la plus populaire sur le site de Knorr… Site que je visite souvent)

Je dirais… Sauce au poivre. Ça pourrait être sauce hollandaise aussi. Bizarrement, au Québec, il y a beaucoup de chansons qui parlent des Hollandais. Sauce au poivre, parce que la musique traditionnelle, pour moi, c’est une musique épicée. Une musique qui va chercher des goûts anciens, mais qui est aussi au goût du jour. Elle évolue tout en l’«assaisonnant». C’est une musique qui continue d’évoluer et qui continue de se transformer avec les influences des gens. Tout en respectant les recettes originales. La musique trad c’est la «matière première» et ensuite on rajoute nos goûts. Chaque époque a eu sa grande signature. Cette musique va toujours continuer à se réinventer, mais la matière première reste là. Et comme en cuisine, c’est pas vrai que tu peux devenir un grand chef si tu connais pas tes bases techniques.

Toi, sauce en poudre ou sauce déjà liquide?

Moi: Sauce que je fais moi-même.

Au show de La Veillée de l’avant-Veille, vous planifiez manger quoi avant le show? Va-t-il y avoir beaucoup de sauce?

À chaque année, après les tests de son, on met de grandes tables et on crée une salle à manger. Tout le monde est là. Y’a de la bouffe et du vin. On s’est dit que chaque année, on poperait le mousseux: on se félicite, on se dit merci et on se souhaite la bonne année. On fait ça pour se dire: «on a fait une autre année ensemble à faire de la musique et ça a encore valu la peine». On célèbre la nouvelle année, une journée avant tout le monde. Ça commence vers 20 h et ça finit vers 1 h. Gros party.

Vous faites des tournées internationales. Est-ce qu’il y a un endroit qui vous a marqué plus qu’un autre?

On dit souvent que c’est la bouffe française qui est la meilleure, mais je pense que celle de l’Italie est spéciale. Ingrédients frais, locaux… Mes deux meilleurs repas dans ma vie c’est à Gromo en Italie, dans les montagnes. Tout était fait avec les champignons de la montagne qui ont été cueillis le matin. Souvent, quand on est reçus, on n’a pas de menu. Ils nous imposent ce qu’on bouffe. Ils ont cette confiance-là. On faisait un show là-bas. Après avoir dégusté le meilleur repas de ma vie et un verre de Grappa, on est sortis du resto, la scène était juste là et tout le public nous a accueillis… On a traversé la salle et on a commencé à jouer. C’est comme ça que ça se passe là-bas.

Sinon y’a une ville dans laquelle on a joué beaucoup, c’est à Glasgow en Écosse. On a fait deux fois la salle de 2000 places, c’était plein. On est proches avec les Écossais.

Questions Noël/trad & les 5 sens (3 sur 5)

Quelle odeur représente pour toi le plus Noël et le trad?

Dans ma famille, c’est le gigot. Mon grand-père était boucher, ma grand-mère était bouchère mon beau-frère est boucher. Depuis que je suis petit que c’est encore le gigot. Maintenant c’est moi qui le fais.

Ouïe:

Les violons qui s’entremêlent. Les mélodies traditionnelles quand il y a plusieurs musiciens qui jouent ces mélodies ensemble. Il y a quelque chose de tribal qui s’en dégage.

Toucher:

La danse qui rassemble toute la foule d’une manière vraiment le fun et sans arrière-pensée.

Quelques derniers mots:

Le trad est une musique qui bouillonne dans tous les villages… Ce n’est pas une musique sclérosée, du passé… c’est une musique qui se vit encore et qui se développe. Y’a un paquet de bands qui s’exportent, y’en a qui font ça de manière amateur et/ou professionnelle. Peu importe, faut que ça continue.

La qualité de cette soirée-là, c’est de présenter un show dans une salle pop, pour atteindre des gens qui sont habitués d’aller voir d’autres types de shows. Y’a pas de frein en fonction du lieu. C’est une veillée qui est profondément urbaine. Ça dit que cette musique-là, elle est actuelle. On invite les gens à un party du temps des Fêtes, mais ce qu’on leur présente, ce sont des bands de haut niveau avec une danse haute en couleur. C’est dans les plus grosses danses qu’on ait eues au Québec. Parfait pour tous les âges!

La Veillée de l’avant-veille, c’est ce samedi, 30 décembre au Club Soda. Les billets sont ici.


wallpaper-1019588
[ÉCOUTE EXCLUSIVE] Cordalinge de L’amalgame
wallpaper-1019588
Shed – 13th procession
wallpaper-1019588
8 questions et un conseil de vie avec Keith Kouna
wallpaper-1019588
À vos amours – adrienne pauly
wallpaper-1019588
Les 10 pires évènements musicaux de 2018
wallpaper-1019588
Blue madonna – børns
wallpaper-1019588
Pauline Anna Strom