The Nightcrawlers

The Nightcrawlers

The Biophonic Boombox Recordings

(Anthology Editions)

Il est étonnant de voir à quel point certaines formations emblématiques restent dans l’anonymat pendant des années, avant de ressurgir à la lumière, grace à la curiosité de certains, à l’image de cette superbe anthologie du trio américain The Nightcrawlers, ayant officié dans les années 80.

Fondé par les frères Peter et Tom Gulch, rejoints plus tard par Dave Lunt, The Nightcrawlers s’est lancé dans la musique électronique après la découvert d’artistes tels que Klaus Schulze, Tangerine Dream, Cluster et la scène krautrock allemande. Dans leur garage ils ont enregistrés des dizaines de cassettes, issues de leurs longues sessions d’improvisations, des prises en one shot qui sont le reflet d’hommes à l’écoute interactive, puissamment happés vers des sphères qu’ils ont su ouvrir pour s’y retrouver.

On est impressionné par la qualité du son, minimal et cosmique, construit autour de boucles en lévitations prenant le temps de prendre de l’altitude à travers des narrations astrales, où l’on peut croiser l’essence de Steve Reich et de Philip Glass.

Il y a quelque chose d’épique dans la musique de The Nightcrawlers, de par leur façon de développer chaque titre et d’amorcer un futur pris dans des circonvolutions intérieures, loin des bruits incessants de leur ville Philadelphie. The Biophonic Boombox Recordings rend hommage à des musiciens, qui ont su tirer profit des machines pour tracer avec elles un bout de chemin à travers des voies parsemées d’étoiles. Une oeuvre dantesque résumée en 14 titres imparables. Vital.

Roland Torres

The Nightcrawlers


wallpaper-1019588
Shygirl
wallpaper-1019588
If you stay – alex hepburn
wallpaper-1019588
Petite-Vallée 2018 JOUR 2: des gens qui vont ben pis qui chantent des chansons de gens qui vont pas ben
wallpaper-1019588
Christopher Chaplin
wallpaper-1019588
Politics of living – kodaline
wallpaper-1019588
Dramavinile
wallpaper-1019588
Jerusalem in My Heart
wallpaper-1019588
Le buffet: Joël Martel «sort en crisse des Junior au poulet»