Elysia Crampton

Elysia Crampton

Elysia Crampton

(Break World)

La place de l’engagement politique a une place prédominante dans l’oeuvre de l’américano-bolivienne Elysia Crampton, dont chaque opus est un acte de foi pour la cause des queer, transgenres et autres minorités, et plus particulièrement celles issues des Andes.

Dédié à Ofelia alias Carlos Espinoza, travesti Aymara des années 60/70, les six titres forment un ensemble aux rythmiques complexes, imprégnées de culture amérindienne et de la juxtaposition des notions dimensionnelles de l’espace et du temps. Une nouvelle fois, c’est un album intense que nous propose Elysia Crampton, dont il n’est pas nécessaire de connaitre le concept pour en apprécier toute sa valeur musicale et sa profonde singularité.

On ressent tout du long des 19 minutes, la volonté de faire danser les corps sur des braises ardentes autour desquelles s’affrontent des forces manichéennes, s’embrassant et se repoussant dans un même élan. Modernité et tribalité joignent leurs forces pour oeuvrer dans un présent plein de contradictions et de superpositions. Un album conceptuel et philosophique, qui n’en oublie pas de stimuler nos sens avec dévotion et mansuétude. Magique.

Roland Torres  

Site : soundcloud.com/eande

Elysia Crampton


wallpaper-1019588
Le buffet: Fouki dans les herbes fraîches
wallpaper-1019588
Christopher Chaplin
wallpaper-1019588
Alex Burger : le blues du gros bon sens
wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOURS 3 & 4: «On va se permettre d’être scrap»
wallpaper-1019588
Loud: immortel
wallpaper-1019588
End of suffering – frank carter & the rattlesnakes
wallpaper-1019588
Stavros Gasparatos
wallpaper-1019588
Vampire Weekend sort This Life, extrait de l'album Father of the bride