Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Ça fait six mois que 2018 est commencé. Il s’en est passé des affaires! Et il n’y pas eu que la montée fulgurante de la CAQ, il s’est aussi passé des bonnes choses. Voici le meilleur de la mi-année, l’album préféré de chaque membre de l’équipe jusqu’à maintenant!

JEAN-MICHEL BLAIS – Dans ma main

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Aucun album instrumental ne raconte autant d’histoires. Jean-Michel Blais pousse sa réflexion artistique sur ce deuxième disque et nous amène à douter: a-t-on vraiment besoin des mots pour raconter des choses? Si le piano classique nous avait déjà captés sur Il en 2016, les arrangements électros et les insertions diverses nous amènent ici dans une autre catégorie. Un album qui s’écoute en mode introspection pour faire le vide ou en mode réflexion pour réévaluer le sens de la vie. Toutes les options sont possibles.

– Le choix d’Élise Jetté

PONCTUATION – Mon herbier du monde entier

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Nouvellement montréalaise et offrant une géométrie fort différente de celle des précédents opus, la formation Ponctuation continue toutefois d’étonner, tant sur scène que sur album. Avec Mon herbier du monde entier, on fait face à une musique plus subtile que dans le passé, avec des tons vaporeux et psychédéliques, sans non plus sacrifier le tone garage qu’on aime tant ou les savoureux solos qui ponctuent la galette. La chanson Exil nous offre aussi un nouvel hymne indémodable d’une déconcertante facilité d’approche à se mettre sous l’oreille.

– Le choix de Mathieu Aubre

ALEX BURGER – À’ment donné

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Il n’y a aucune copie physique de À’ment donné encore, et en plus. Je n’ai pas de char, mais si j’avais les deux ils iraient aussi bien ensemble qu’une poutine et de la mayonnaise. Sur la route, la simplicité ça fait avancer plus vite, surtout quand ton carburant c’est du rock crasseux mélangé à du country et du blues. Alex Burger fait de la «poésie de débile» selon ses propres dires. Des vers de demeurés qui font ressortir tout l’humour de ses histoires de brosses et des rencontres improbables qui les peuplent. En plus, il fait référence au feuillage de Zachary Richard. Que demander de plus?

– Le choix de Julien St-Georges-Tremblay
Yoan – Depuis longtemps

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Un album dans lequel on découvre la véritable identité de l’homme qui s’est un peu perdu derrière les projecteurs de La Voix. Ici, Yoan, le tombeur, se dévoile comme un homme sensible, au coeur brisé, bref, un humain après tout! Sa sensibilité se ressent principalement dans ses chansons Tu m’aimeras, Je t’aime évidemment et Sous peine d’amour, des pièces qui marqueront sans aucun doute l’histoire de la musique à jamais.

– Le choix de Laurence Godcharles

Munya – North Hatley

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Apparemment tout le monde connaît déjà Munya et aime ben ça, mais comme personne ne me dit jamais rien à moi, je n’ai découvert le projet de Josianne Boivin que cette semaine, en gossant sur Spotify. D’emblée, le EP North Hatley a tout pour me plaire: des basses funky? Ben kin. De la guitare avec du chorus? Et comment. Une vibe psychédélique? Yes sir. En gros, c’est le genre de EP que t’écoutes et pis que t’es comme: «Munya?… Mun-yeah!» – Le choix de Mathieu Catafard

RANDOM RECIPE – Distractions

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Distractions, c’est le retour en force du trio Random Recipe après quelques années silencieuses. Un album dans l’air du temps par ses textes engagés sur tous les fronts et sa réalisation indépendante en sociofinancement. Une musique inclusive qui brise les codes et les cases et souffle un vent de gaité sur la canicule québécoise. À cela s’ajoute une brochette d’invitées talentueuses pour ajouter du piment à un cocktail déjà bien explosif. À consommer tout l’été sans modération!

– Le choix de Maxime Plantady

OBIA LE CHEF – Soufflette

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Après une certaine renaissance artistique à travers laquelle il a revu et réorienté sa proposition, Obia le Chef aura livré son projet le plus abouti. Grâce à un savant alliage de trap lourd réapproprié, d’afrobeat convaincant et d’alternative hip-hop efficace mis en scène par les grands maîtres du beatmaking local incluant High Klassified, DoomX, Freakey, Benny Adam et Kaytranada – sans oublier la conception toujours aussi appliquée de ses bars sur une intéressante variété de thèmes personnels – Obia aura su administrer une claque sonore qui a laissé une grosse marque rouge sur la mâchoire du rap québ (et c’est pas rien ça!)

– Le choix d’Alexandre Demers

LYDIA KÉPINSKI – Premier juin

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Sa voix me revient en tête lorsque je regarde avec passion la mélamine de mon comptoir de cuisine, lorsque je vais au Bâton Rouge et qu’on me dit que le poisson du jour est le mahi-mahi, lorsque ma Prius se sent agressée par les nids de poules sur le boulevard Pie-IX, lorsque je m’en vais au parc balancer mon chien fictif. Tous genres d’occasions qui font résonner la voix de Lydia dans ce premier album bien rempli de mots.

– Le choix de Marielle Normandin-Pageau

JESUSLESFILLES – Daniel

Mi-année 2018: Les albums préférés de la rédac

Je l’ai dit le mois passé et je le répète aujourd’hui, Daniel de Jesuslesfilles est le meilleur album du printemps-été 2018. Situé quelque part entre les Pixies et les Vulgaires Machins, Daniel est ironique, un homme de peu de mots, il joue de la guitare crasseuse, il a une voix nasillarde et il est «comme personne». Le disque s’écoute en boucle, sous le soleil, autour d’une bonne bière avec votre meilleur bro Dan.

– Le choix de Mathieu Catafard


wallpaper-1019588
The Necks
wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOUR 1: des jeunes fous dans un méchoui
wallpaper-1019588
Shygirl
wallpaper-1019588
Le buffet : Dany Placard dans sa boisson mauve
wallpaper-1019588
Playlist crazy ex-girlfriend
wallpaper-1019588
[ENTREVUE] Jay Scøtt : Du rap plein la frange
wallpaper-1019588
Frankenstein – no one is innocent
wallpaper-1019588
Courir le marathon SOIR