Sur la route avec La Musica Popular de Clay and Friends

Clay and Friends

La Musica Popular de Verdun

*** 1/2

Sur la route avec La Musica Popular de Clay and Friends

«Déjeuner marocain, café joint», «Bootie calls and Uber rides» : ça résume la vie de tournée du quintette montréalais Clay and Friends qui lance tout juste un deuxième projet, La Musica Popular de Verdun, inspiré de ses dernières expériences en minivan.

Enregistrées dans leur studio de l’arrondissement de Verdun, les nouvelles chansons de la formation, qu’on connaissait pour ses rythmes hip-hop, réfèrent cette fois à l’éclectisme de la musique populaire brésilienne des dernières décennies. On y retrouve tout de même une influence marquée de bon vieux hip-hop, de funk et de pop ainsi que des mélodies entraînantes mettant en vedette guitare, basse et ukulélé.

Si la prose technique et éclatée de Mike Clay se décline autant en anglais qu’en français, les polyglottes de ce monde souriront en entendant les paroles en portugais, en arabe et en espagnol qui se glissent ici et là à travers les six morceaux du EP.

Il faut cependant attendre à la quatrième chanson pour apprécier la langue de Molière sur La Musica Popular de Verdun. Au volant de son scooter jaune, le rappeur FouKi se joint au cortège de Mike Clay sur la première des deux chansons en français du EP, Undercover, pour une collaboration dynamique et efficace (la seule de l’album).

Entrecoupé par une voix radio qui ne cesse de rappeler que «Vous écoutez La Musica Popular de Verdun» (prononcé Verdoune), l’opus est léger, accrocheur et chaleureux. Rendez-vous au Ministère, le 30 janvier, pour le lancement (déjà complet) de la convoitée musique populaire verdunoise.


wallpaper-1019588
Trafic – gaëtan roussel
wallpaper-1019588
Daniel W J Mackenzie & Richard A Ingram
wallpaper-1019588
Horla
wallpaper-1019588
Michael Cutting
wallpaper-1019588
Erkki Veltheim