Ô Lake

Ô Lake

Refuge

(Patchrock / Night-Night Records)

Après avoir oeuvré au sein du groupe Fragments et en tant que The Last Morning Soundtrack, Sylvain Texier emprunte à un poème d’Alphonse de Lamartine, le pseudo de Ô Lake pour s’engager sur les terres d’un néo-classique minimal, saupoudré de cordes en apesanteur et d’arrangements électroniques lumineux.

Accompagné par David Harlé (violoncelle), Vincent Dormieu (alto) et Paul Rouger (violon), Ô Lake compose une musique pleine d’élégance qui sait merveilleusement faire le pont entre musique actuelle et classicisme, à l’image d’un Max Richter, avec qui on ne pourra s’empêcher de faire la comparaison.

Refuge allie merveilleusement instants de silence et notes en résonances, repli sur soi et implosions de sensations retranchées dans les profondeurs de la délicatesse, cheminant sur les arêtes de falaises balayées par le souffle incandescent de mélodies vaporeuses et hantées. Superbe.

Roland Torres

Site : olakemusic.bandcamp.com

Ô Lake


wallpaper-1019588
[PRIMEUR] Beat Sexü présente la toune «Seulement si tu veux»
wallpaper-1019588
Si j’étais une femme contemporaine, je voudrais être Poulin
wallpaper-1019588
June and the Jones nous fait danser sur la lune avec Dancing On The Moon
wallpaper-1019588
Lary Kidd: Vin nature, Belle Gueule et MD