Apparat

Apparat

LP5

(Mute)

Sasha Ring alias Apparat, compose depuis ses débuts, un univers qui conjugue intériorité et sensations en retenue, oeuvrant à marier pop et électronique dans un écrin de velours, qui n’est pas sans rappeler les albums solo de Thom Yorke (Radiohead).

Plus connu pour sa participation avec la formation Moderat, née de la collaboration aux cotés de Modeselektor, Sasha Ring reprend son travail en tant qu’Apparat pour raviver les éléments d’une musique qui aime expérimenter et faire voyager, faisant flirter instruments électroniques et organiques sur des tapis de rythmiques à l’ébullition douce mais intense.

LP5 tente de renouer avec les débuts de l’artiste, de par la diversité des sons superposés, qu’ils soient issus de machines ou de véritables instruments, des cordes en passant par les cuivres, guitare ou piano, donnant naissance à des atmosphères qui poussent plus au chill qu’au dancefloor, esquissant des titres à la quiétude reposante ou habités de soubresauts élégants, pointant discrètement du coté de l’IDM, le tout survolé par sa voix androgyne.

Sans être son album le plus abouti, Apparat cherche à s’extraire de la machine dancefloor qu’était Moderat, pour revenir à des paysages plus intimes, débarrassés du superflu, plongeant vers des profondeurs gorgées de lumières suaves, bercées par des mélodies caressantes, n’oubliant pas de faire danser nos âmes sur le titre de fin In Gravitas.

Roland Torres

Apparat


wallpaper-1019588
The Necks
wallpaper-1019588
Trafic – gaëtan roussel
wallpaper-1019588
[ENTREVUE] Jay Scøtt : Du rap plein la frange
wallpaper-1019588
DesBouleaux Fest: Coups de soleil et métal à Mirabel
wallpaper-1019588
Renan luce – renan luce
wallpaper-1019588
Tu pensais que c’tait LIT, mais c’tait (pas) si LIT
wallpaper-1019588
Le buffet: Jérôme 50 mange des s’mores
wallpaper-1019588
Après le beau temps, la pluie au Pied-du-Courant