Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019

C’était quasiment l’été, lundi, pour ceux qui avaient choisi le Club Soda. Saint-Laurent sentait déjà les festivals (un peu de clope, un peu de pipi et un peu de sueur saupoudrés de frénésie). P’tit Belliveau et les grosses coques, O.G.B. et Alex Burger croisaient le fer pour remporter le concours qui nous a aidés à passer à travers l’hiver: Les Francouvertes.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Réservé/Photo Élise Jetté

À notre arrivée, le P’tit Belliveau joue déjà avec notre confusion: sur les tables qu’on avait repérées, des drapeaux acadiens nous donnent l’impression que les tables sont réservées aux gens originaires des provinces de l’Atlantique.

«Bravo et merci»

Premier à monter sur scène, Alain Chartrand, président des Francouvertes, nous fait la lecture d’un texte qu’il nomme «Bravo et merci». «Je vais vous lire ce mot qui pourrait s’intituler « Bravo et merci »», dit-il fièrement. Il n’en fallait pas plus pour nous inspirer. Tout ce qui suit sera nommé (vous allez comprendre).

«Des sous et de l’argent»

Un gars de Sirius XM qui a un titre trop long pour qu’on l’ait retenu vient nous parler de la bourse qui sera décernée. Sa présence sur scène pourrait se résumer à «Des sous et de l’argent».

«Un frère et une sœur»

Finalement, les deux porte-parole de cette édition, Karim Ouellet et Sarahmée, nous offrent une rare prestation frère-sœur.

«Je suis arrivé deuxième et j’ai fait de mon mieux», lance Karim en parlant de sa participation au concours en 2011.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Sarahmée et Karim Ouellet/Photo Élise Jetté

Celui-ci s’éclipse rapidement pour laisser toute la place à sa sœur qui vient de sortir un album. Le cœur sur la main.

«Des drapeaux et des Jet Ski»

Les premiers candidats de la soirée sont Le P’tit Belliveau et ses grosses coques. «Depuis qu’on a fait les Francouvertes, on a déménagé en Californie pour vivre la vie de star», nous dit M. Belliveau accoutré comme un Snowbird.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019P’tit Belliveau/Photo: Élise Jetté

On a un petit coup de cœur pour la chanson engagée Les bateaux dans la baie: «Everyday, politicien, businessman mentisons everyday», on parle des vraies affaires avec un aspect moins candide que durant les autres pièces et ça plait.

Avant de chanter Ça va toute bonne, Belliveau nous annonce que c’est une «toune about all the crazy stuff qui arrive quand on fait du Jet Ski à San Francisco».

Pendant ce temps, le look du drummeur n’a pas été à la mode depuis la dernière fois où les gens allaient à Old Orchard et que c’était cool.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019La casquette?/Photo: Élise Jetté Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Les chaussures/Photo: Élise Jetté

Pendant ce temps, aussi, Belliveau est chaussé pour s’amuser avec de la crème à raser.

Les drapeaux acadiens se font aller sur la toune qui ne parle que dudit drapeau. Les gens capotent. Surveillez une recrudescence du banjo chez les jeunes musiciens.

«Un orchestre et un rappeur»

C’est le rap chirurgical de Frank Fade et de la bande d’O.G.B. qui suit. «C’est pas un compositeur et ses interprètes, c’est pas un rappeur et ses accompagnateurs. C’est O.G.B., bonnet au singulier. On est sept et quand y’en a un qui tombe, y’a six bras pour le relever», dit le rappeur qui considère sûrement que tous ses acolytes n’ont qu’un bras chacun.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019O.G.B./Photo: Élise Jetté

Si vous faites partie de ces gens qui ont une grand-maman qui dit toujours «t’es allé voir un orchestre?», quand vous allez voir des shows, sachez que c’est avec O.G.B. que votre grand-mère et vous allez vous rejoindre. Contrairement à LaF qui avait remporté les honneurs l’an dernier, O.G.B. ne met pas en vedette de nombreux rappeurs qui s’échangent le droit de parole. Original gros bonnet, c’est une voix et une gang de virtuoses. Ça fait du bien d’entendre un rap qui emprunte au jazz et qui sort de son carcan sans se dénaturer.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019La fraternité/Photo: Élise Jetté

«Un hockeyeur ou presque»

Notre animatrice de la soirée, Isabelle Ouimet, nous présente le dernier band, «la cerise sur le sundae de MariPier Morin, Brandon Prust»: Alex Burger, dans le cas qui nous occupe.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Alex Burger/Photo: Élise Jetté

Alex, comme Brandon, donne toute. La preuve: il dégouline de la face à la première toune.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Alex Burger/Photo: Élise Jetté

«La prochaine, c’est une chanson d’amour. Elle parle de ce sujet: l’amour», lance Alex Burger, mystérieux, avant d’entamer La randonnée.

Il nous raconte l’histoire de son vidéoclip tourné à St-Tite avec un budget de 200 $. «Après nos billets pour le rodéo, on n’avait plus de budget, mais une fille de la place nous a invités à un jam de djembé le soir-même dans un bar. Quand on est arrivés, on s’est rendu compte qu’elle nous avait niaisés. Pas de djembé. Si t’es un hippie du plateau qui fait du country, dis-toi que… c’est sûr qu’ils le savent.»

Avant de nous interpréter Le rock & drôle du bord d’la 20, il vérifie qu’on connaît St-Hyacinthe: «Connaissez-vous ça, St-Hyacinthe? La madame qui a gagné La Voix, hier, elle vient de St-Damas. C’est pas loin.»

Il est le seul à prendre la peine de souligner qu’il n’y avait pas une caliss de fille sur la scène de la finale des Francouvertes. Et c’est vrai que c’était une déception. On ne peut pas forcer les choses, mais disons que le hasard a mal fait sa job.

Alex sacre son camp à la fin pour donner toute la place à ses deux drummeurs. Puis le silence revient dans le Club Soda.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019Jury alcoolisé/Photo: Élise Jetté

Sur la table du jury, on constate qu’une moitié est plus sur la brosse que l’autre. On se demande comment ça va influencer le résultat. «N’influencez pas mon jury», nous avertit Sylvie Courtemanche qui viendra annoncer la bonne nouvelle un peu plus tard.

Le triomphe du gros bonnet en finale des Francouvertes 2019La victoire/Photo: Élise Jetté

La démocratie et le jury ont parlé: c’est O.G.B. qui s’empare du titre. Après avoir brandi le gros chèque pas encaissable, le groupe quitte la scène et la foule quitte le Club Soda, mais tout le monde est content parce que, dehors, ça sent encore les festivals.

Voici le palmarès final des Francouvertes 2019:

1- O.G.B.

2- Alex Burger

3- P’tit Belliveau et les grosses coques


wallpaper-1019588
Le buffet : Dany Placard dans sa boisson mauve
wallpaper-1019588
Le Festif! 2018 JOURS 3 & 4: «On va se permettre d’être scrap»
wallpaper-1019588
Le buffet: Fouki dans les herbes fraîches
wallpaper-1019588
Raime
wallpaper-1019588
Nova Materia
wallpaper-1019588
Mick Sussman
wallpaper-1019588
Park Jiha
wallpaper-1019588
The London Sound Survey