Drose

DROSE

boy man machine+

(Computer Students)

boy man machine+ n’est pas un album comme les autres. C’est une gifle, un uppercut, un KO. Le trio DROSE, emmené par Dustin Rose (voix, guitare), Gregory Packet (guitare) et John Mengerink (batterie) offre une oeuvre ultime, enregistrée sur un chassis de dynamomètre, dans un atelier du Center for Automotive Research de Columbus, dans lequel travaille le chanteur.

Le métal est partout, résonnant de manière naturelle, de par l’environnement créé pour l’enregistrement. Regroupant le premier album et 45 tours du groupe, ainsi que trois inédits, boy man machine+ s’impose comme une oeuvre-d’art aux allures de performance. Un brulot de rock bruitiste et enragé, où batterie et guitares prennent des chemins hors-champs pour se centrer sur l’essentiel: la vie aux milieux de machines toutes puissantes, science-fiction hier, devenue la norme aujourd’hui, poussant l’homme à se retrancher derrière ses instincts de survie pour ne pas se faire engloutir par la toute puissance technologique.

La voix hurle, crie toute son impuissance, cherchant à s’échapper d’un monde noir et anxiogène, où la viscéralité déborde sur chaque sillon, ensanglantant la musique synonyme d’humanité, face aux bruits d’appareils en fond effectuant leurs taches automatisées. On est pris par le tourbillon du trio, emporté par leur souffle jusqu’au boutiste, sursaut désespéré vers la fin des temps. Vital.

Roland Torres

Site: droseohio.bandcamp.com

DROSE


wallpaper-1019588
[PRIMEUR] Beat Sexü présente la toune «Seulement si tu veux»
wallpaper-1019588
Si j’étais une femme contemporaine, je voudrais être Poulin
wallpaper-1019588
June and the Jones nous fait danser sur la lune avec Dancing On The Moon
wallpaper-1019588
Lary Kidd: Vin nature, Belle Gueule et MD