Quelques mots avec… silent attic

Le groupe Allemand Silent Attic a sorti un très bel EP, Escape, la semaine dernière, dont nous avons fait la review. À cette occasion, nous avons pu rencontrer Ben, bassiste, et Leon, guitariste, et discuter de leurs projets. Interview.

Unis Son : Première question, comment allez-vous ?

Ben : On va bien. On a fait un concert dans notre ville il y a quelques jours, donc tout va bien je suppose.

US : Vous êtes un groupe de rock indé et la pandémie vous a certainement impactés comme tout le monde, mais vous avez réussi de continuer et rester créatifs pendant cette période. Pouvez-vous nous parler de l’évolution de cet EP que vous allez bientôt sortir ?

Ben : On a commencé à enregistrer l’ensemble à Berlin plus tôt cette année, avant le confinement en Allemagne, donc c’était en janvier. La partie la plus dure c’était de penser à comment sortir le tout, parce que le confinement avait commencé quand on voulait sortir le premier single. Et maintenant on a deux autres singles qui sont sortis en juillet, et le dernier il y a quelques semaines. C’était un challenge pour nous en fait, parce que cela semble dur d’atteindre les gens même si tout le monde est à la maison, donc on a vraiment tout essayé, de la vente à la pub, à poster beaucoup de stories et atteindre les gens. L’EP sort vendredi et on espère que ça sera du succès.

US : Vous avez mentionné que votre dernier single Take my Time est une « chanson classique de peine de cœur ». Qu’est-ce que ça veut dire pour vous ?

Leon : Oh, c’est un peu compliqué parce que je n’ai pas écrit les paroles mais l’essence de la chanson c’est un peu le côté classique des ruptures. Je pense qu’on tend un peu sur le mélancolique.

Ben : Je pense que tu peux dire qu’on peut se dire un peu ‘cliché’, avec cette chanson, parce que ça reprend les histoires classiques qui se passent mal et qu’on essaye d’arranger. À la fin de la chanson, les gens ne peuvent pas réellement dire si le couple est de nouveau ensemble ou non. C’est aussi une idée que l’on va mettre en image dans le clip vidéo qu’on sortira bientôt.

US : Le futur est très incertain pour tout le monde, comment vous le voyez depuis votre place actuelle ? Vous êtes optimistes ?

Ben : C’est une grande question. Je pense que tout ça nous a beaucoup changés, particulièrement en tant que musiciens et que membres d’un groupe. Parce que des choses comme les concerts en ligne sont devenus un truc maintenant. Je pense que ça fera partie de la scène maintenant, dans le futur en fait. C’est quelque chose auquel on ne pensait pas avant la pandémie de COVID-19. Ce n’était pas une idée, et maintenant tout le monde va le faire. C’est sans doute une possibilité parce qu’on ne sait pas pour combien de temps tout ça va rester, si ça va devenir pire ou quelque chose comme ça. Je pense, du coup, que la scène en ligne peut devenir une opportunité. Pour nous en tant que groupe on essaye de sortir des trucs et de voir si on peut atteindre les gens à partir de ça. Mais on hâte de faire un vrai concert bientôt.

US : Est-ce qu’il y a des thèmes que vous voulez explorer dans vos chansons mais pour lesquels vous pensez que ce n’est pas encore le moment ?

Ben: Bonne question. Il y a tellement de choses dont on peut parler je suppose mais c’est une question difficile vraiment. En tant que groupe, je pense qu’on a beaucoup de pouvoir pour raconter une histoire et dire des choses, donc on doit faire attention à ce qu’on fait. C’est quelque chose dont on parle en tant que groupe, de ce qu’on fera dans le futur… Si c’est un gros sujet à ce moment pour nous on en parlera.

US : Est-ce que vous avez d’autres projets à côté du tour et de la sortie de votre EP ?

Leon: On prévoit quelques concerts live, c’est la prochaine chose que l’on fera après la sortie. On n’a rien programmé au-delà. On va le faire dans les prochaines semaines vu que c’est complexe en ce moment. On doit voir avec le producteur à cause de nos emplois du temps et du leur, avec les autres groupes, mais c’est la prochaine chose qu’on va faire.

US : Et enfin, dernière question, quel est votre premier souvenir musical ?

Leon: Ma première expérience musicale était quand j’étais enfant, je regardais les vieux clips vidéo de Queen parce que mon père les avait sur un DVD et je me souviens m’asseoir devant la TV pour genre deux heures et tous les regarder. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à jouer de la guitare. Et aussi Pink Floyd, et un concert live de je ne sais plus qui. Ouais, c’est mon premier souvenir je pense.

Ben: Je me souviens que ma mère avait une grosse collection de CDs et de vinyles, des années 70 et 80 et je pense que beaucoup de musique qu’elle écoutait c’était Queen et Pink Floyd aussi, et d’autres. Je me souviens que ma mère avait ce vinyle des Beatles à la maison et qu’elle l’aimait beaucoup et je pense que c’est quelque chose qui m’a vraiment inspiré. Mais ce n’est pas ce moment qui m’a fait prendre la basse, c’est quelque chose qui est arrivé plus tard, parce que ces souvenirs sont du début de mon enfance, mais j’ai commencé à penser à jouer de la musique plus tard, dans le début de l’adolescence.

Nous sommes très reconnaissantes envers Silent Attic et les remercions pour leur temps et leur réponses. Vous pouvez retrouver notre review ici.


Vous pouvez retrouver Unis Son sur Facebook, Instagram, Twitter et nous soutenir avec un petit don.
Et n’oubliez pas : le partage est soutien !

wallpaper-1019588
Geins’t Naåt + L. Petitgand
wallpaper-1019588
N1l
wallpaper-1019588
The Bug ft Dis Fig
wallpaper-1019588
Et en néerlandais, ça donne quoi ??? #15