And then shake your moneymaker...

And then shake your moneymaker...

Morceau enregistré dans les conditions du live mais en studio en 1969, Get Up (IFeel Like Being A) Sex Machine ou par commodité Sex Machine a fait l'effet d'une bombe à sa sortie l'année suivante. Incroyable transe groove et funk entretenue par le Grand Parrain des dancefloors du moment en duo avec son "aboyeur" Bobby Byrd et un orchestre de feu, le titre est joué partout dans les clubs et à chaque fête par les DJ afro-américains. Sex Machine est un morceau chaud bouillant à l'impact immense car il lance la funk et a fait danser des milliers de jeunes autour du mot tabou.

A l'époque de l'enregistrement, James Brown est au somment. Il a 36 ans et dirige d'une main de fer ses musiciens qui sont parmi les meilleurs de ce qui se fait à l'époque. Mister Dynamite, comme on le surnomme, est tellement dur que le gros de l'orchestre finit par claquer la porte, hormis son choriste et bras droit Bobby Byrd et Clyde Stubblefield, son fidèle batteur. Qu'importe. James Brown s'entoure de sept nouveaux musiciens, les New JB's, jeunes et débordant d'énergie. Le Patron va s'en servir pour créer le vrai/faux live (où les applaudissements ont été ajoutés par exemple) de son album Sex Machine dont est issu le morceau. James Brown organise une session d'enregistrement mythique, épuisante et folle d'où naitra Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine. L'osmose se crée, les musiciens poussent les limites du groove, Bobby Byrd chauffe la salle comme un MC de club, donne la réplique à James Brown qui fait monter la pression.

Le pari sera gagnant car le titre dominera longtemps le top des ventes. James Brown réaffirme sa position de roi de la nuit et Sex Machine sera la bande son de la libération des corps et des mœurs des années 1970.

Bonus : Et en français, ça donne quoi ???

wallpaper-1019588
Antti Tolvi
wallpaper-1019588
Rafael Anton Irisarri
wallpaper-1019588
Delay+Aarset
wallpaper-1019588
Nordvargr