Andrew Backhouse

Andrew Backhouse

Forgotten Machines

(Self-release)

A la croisée des genres, Andrew Backhouse décloisonne les musiques qu’il affectionne, les mariant en assemblages improbables, pour offrir à l’auditeur un EP savoureux, où dub et expérimentations électroniques fusionnent ensemble pour donner vie à des ambiances chaloupées.

Sous un minimalisme assumé, Forgotten Machines cache des subtilités texturales qui peuvent échapper à la première écoute, pour apparaitre lors des suivantes.

Il y a une certaine jubilation immédiate dans la musique du producteur anglais, qui s’amuse à changer de rivage pour accoster sur des terres jonchées de sonorités électroniques et faire volte-face pour flirter avec des basses aux rondeurs jamaïcaines, le tout avec une singularité joyeuse et un plaisir de partager certain.

Ne cherchez pas de ligne conductrice, car il ne semble pas y en avoir, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ces cinq titres à l’intériorité spiralesque, musique pour amateur de plaisirs immédiats sans prise de tête. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site: andrewbackhouse.bandcamp.com/album/forgotten-machines

Andrew Backhouse


wallpaper-1019588
Noémi Büchi
wallpaper-1019588
Francis Gri
wallpaper-1019588
Un Caddie Renversé dans l’Herbe
wallpaper-1019588
J.wlsn